Né en 1978, dans les Pyrénées-Atlantiques (frontière espagnole).

Bien que spécialisé en sécurité et en arts martiaux, Joël Fautous est aussi un artiste pluridisciplinaire.

Attiré dès son plus jeune âge par tout ce qui touche le combat, c’est en 1985 que Joël s'initie aux arts traditionnels. Le début des années 90 sera influencé par l'esprit des quartiers et la négation du principe d'autorité. En 1997, lors d'une comparution immédiate pour coups et blessures, une alternative se présente : recruté dans la sécurité dans l’armée de terre, il découvre l’univers de la protection.

Cependant, professionnalisé mais à nouveau contraint, il décide de quitter radicalement la métropole. S’essayant à plusieurs activités, il baroude durant des années, observant aussi le fléau qui pèse « la misère et la violence ».

En 2013, face au sentiment d'insécurité sondé chez près de onze millions de français, auquel s'ajoutent des théories de défense inadaptées au cadre légal,  Joël saisit l'opportunité et fonde l'école française de protection de l'intégrité physique. Entre passion et vocation, il s’oriente naturellement vers une certaine sécurité citoyenne « une idéologie novatrice et osée, mais qui fera de lui, un pionnier ».

Il procède à l’élaboration d’une méthode spécifique en matière de légitime défense et d’assistance à personne en danger « l’Auto-Défense ». Il entame un véritable périple de stages, intervient auprès de personnels d'unités variées et découvre ainsi les régions. En 2016, l'école devient partenaire de la FFPR et en 2017, soutenu par la réserve de l'éducation nationale, il conceptualise son programme de prévention de la violence physique et verbale en milieu scolaire.

En 2018, déjà expérimenté des pays étrangers et souhaitant mener sa propre action sécuritaire-humanitaire, il débarque au coeur de l'Afrique noire.